Le projet « maison commune »

Changement climatique, inégalités qui explosent, dégradation du lien social… Nos modes de vie basés sur la recherche du profit à tout prix mettent en péril les biens communs que sont la Terre et la vie digne sur cette Terre. Mais comment sauvegarder notre maison commune, comment faire face à cette crise socio-environnementale ?

Le pape François est catégorique : « Il faut un changement net de la part de l’être humain ». Dans son encyclique Laudato si’, publiée en 2015, il appelle tous les catholiques à une conversion écologique intégrale, à adopter un mode de vie durable et équitable pour tous.

En Belgique, nombreuses sont les communautés et écoles catholiques qui sont désireuses de mieux comprendre le message de l’Encyclique Laudato si’ et de se mobiliser pour un monde plus juste et durable. Mais la même question se pose régulièrement : « que pouvons-nous faire concrètement ? »   

C’est donc pour répondre à cet appel du pape, mais également aux questions des communautés et écoles catholiques qu’Entraide et Fraternité a lancé en 2020, en partenariat avec la commission Justice et Paix, le projet « maison commune ».

Le projet a pour objectif principal de contribuer à la transition sociale et écologique en Wallonie et à Bruxelles en accompagnant les écoles et communautés catholiques en Wallonie et à Bruxelles dans la mise en œuvre d’initiatives de transition, nouvelles ou au sein d’initiatives déjà existantes. Un autre objectif, développé cette fois par la Commission Justice et paix, est de sensibiliser nos représentants politiques aux enjeux de la transition écologique et sociale en vue d’une prise de décision plus ajustée sur ce thème aux différents niveaux de pouvoir.

Qu’entend-on par initiatives de transition ?

Des actions concrètes et collectives qui visent à une conversion écologique, culturelle et sociale de nos villages, quartiers, écoles… Ces actions doivent obligatoirement s’inscrire dans la durée et, dans la mesure du possible, intégrer une dimension tant écologique que sociale (en prêtant attention à ne pas renforcer l’exclusion sociale des populations les plus démunies), en accord avec l’encyclique Laudato si’ ! du pape François. Elles peuvent se faire en lien avec d’autres acteurs (initiatives citoyennes, associatives…) afin de renforcer le mouvement existant de la transition en Wallonie et à Bruxelles. Enfin, elles ont trait à de nombreuses thématiques : alimentation, monnaie locale, mobilité douce, énergie et habitat, finance, économie sociale et solidaire…